Albi - 17 et 18 septembre

Equipage Hergott / Josse

albi superbike championnat de france rsr hergott josse

Dernière manche et derniers espoirs ... Nous voilà donc réunis pour la dernière manche dans un super paddock mis à notre disposition sur le circuit d'Albi.

albi superbike championnat de france rsr hergott josse

Les enjeux sont clairs : comme nous n'avons pas pu marquer de points à Ledenon, il nous faut terminer devant l'équipage franco-suisse Brunazzi / Rigondeau pour être sur le podium final. Dès les séances qualif, le ton est donné. Nous avons tous les deux le même objectif. Nous sommes très proches l'un de l'autre. Quelques dixièmes nous séparent et le couple Brunazzi / Rigondeau prend l'avantage sur la grille de départ / il a le 3ème temps et nous le 4ème.

Le temps est très incertain : pluie, vent, soleil, pluie ... parfait, il va falloir être fin. Lors du warm-up la piste est détrempée, les trajectoires changent et les temps au tour prennent une claque.

albi superbike championnat de france rsr hergott josse

Départ de la première course en fin de matinée, il y a de la tension dans l'air. Quelques minutes avant le départ, nous ne savons pas quel type de pneu utiliser : pluie ou slick, tout le monde hésite.

Nous optons d'abord pour des slicks ... puis nous décidons de chausser les pluies. Tour de chauffe, mise en grille, feu vert, nous prenons un départ très moyen. Nous remontons quelques concurrents. Nous nous apercevons rapidement que la piste est sèche de l'autre coté du circuit. Les pneus se dégradent à vive allure, nous frisons à plusieurs reprises la correctionnelle, les pneus sont HS et les freinages deviennent très problématiques. Nous sommes derrière l'équipage Suisse. Le n°11 Delannoy vient s'intercaler juste avant la fin de course. Nous nous retrouvons à égalité de points pour la troisième place..... la dernière manche : chaud, chaud.......

Les trois pneus sont effectivement détruits. Les quatre premiers avaient fait un autre choix et c'était le bon : partir en slick.

Deuxième course. Là, nous prenons un très bon départ puisque deuxièmes. Dans le troisième tour, nos concurrents directs nous passent : il ne nous sera alors plus possible d'aller les chercher.

Ils ont, tout comme nous, envie d'en découdre et ils seront les plus forts. Nous terminons 4ième sur cette dernière course et donc 4ième au championnat. Déçus mais néanmoins très contents de cette première année dans une catégorie que nous ne connaissions pas avec du matériel inédit. Nous finissons au pied de la troisième marche avec seulement 10 courses courues sur 14 ...pas mal !

A la semaine prochaine au Mans pour notre baptême en championnat du Monde où là, seuls les moteurs d'origine sont acceptés ...

ledenon superbike championnat de france rsr hergott moise